Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Du côté de ma Drôme

La nature est fleur bleue

Borie (cabane en pierre sèche) dans un champ de lavandes à Ferrassières, capitale drômoise de la lavande. Photo Patrick Gardin. www.patrickgardin.com

Qu'il fait beau laisser vagabonder son regard actuellement dans le sud du département!

De chemins en villages, de Montélimar à Nyons, en passant par Dieulefit ou encore Grignan, la Drôme Provençale affiche partout son côté fleur bleue, avec ces champs de lavande qui flirtent avec ceux, dorés, des blés. Impossible alors de ne pas prendre l'appareil photo pour immortaliser ces tableaux colorés que nous offre la nature le temps des premières semaines d'été.

Et si nous partions en balade au milieu des vagues bleues de la Drôme Provençale?

Ne tardons pas trop car oui, malheureusement, la lavande, ou plutôt les lavandes, car il en existe trois sortes (Aspic, Fine et le lavandin), ne durent qu'un temps. Un temps qui dure de fin juin à fin juillet.

Je ne vais pas vous refaire toute l’histoire de la lavande, d’autres la connaissent bien mieux que moi. Et sur la route de la lavande qui traverse toute la Drôme Provençale, les producteurs locaux seront ravis de vous la conter (Voir plus bas "Pour en savoir plus"). Mais quand même, quelques informations « capitales » sont nécessaires avant de poursuivre notre flânerie.

Depuis toujours, la lavande est reconnue pour ses propriétés calmantes. Inspirez… soufflez… on est bien là, non ? Offrir quelques brins de lavande est un message de grande tendresse éprouvée envers une personne dans une relation établie ou amicale (J'attends...) . Bon, c’est vrai, cela peut aussi traduire une grande méfiance, en référence aux vipères aspics qui adorent se cacher dans les buissons de lavande, d’où le nom de lavande Aspic (Je n'attends plus là...). Au pire, les brins pourront servir de marque-page parfumé dans son livre préféré ! Enfin, sachez que les noces de lavande célèbrent 46 années de mariage… et que cela méritait bien une fleur aux vertus apaisantes !

Alors prenez le temps de vous attarder sur les routes et sentiers de la Drôme du sud et admirez ces multiples nuances de ce bleu si typique qu’il a fini par recouvrir tous les volets de nos fermes provençales. Respirez profondément et imprégnez-vous de ce parfum si unique, autrement qu’à travers un petit sachet en tissu (motif cigales bien sûr) oublié au fond d’un placard.

Et si au détour d’une rangée ou d’un buisson de lavande, vous apercevez une belle jeune demoiselle aux longs cheveux blonds et aux jolis yeux bleus, surtout remerciez-là pour son chagrin… Car il s’agit certainement de la fée Lavandula, qui il y a fort longtemps, en pleurant devant l’aridité des terrains de Provence, a coloré les sols de ses larmes couleur lavande. Depuis, la fleur du même nom y repousse dessus chaque année. La légende dit aussi que pour équilibrer ce nouveau paysage, Lavandula tira un grand trait de bleu dans le ciel. Et c’est pourquoi aussi les jeunes filles de Provence possèdent dans leurs yeux bleus des paillettes de couleur mauve lavande. Mais ceci est une autre histoire...

Bonne promenade !

G.V.

En mûrissant, faites comme la lavande, adoucissez-vous.

Proverbe anglais

Sur la route de la lavande, du côté de la Garde-Adhémar, les Granges-Gontardes, Grignan. (Photos G.V.)
Sur la route de la lavande, du côté de la Garde-Adhémar, les Granges-Gontardes, Grignan. (Photos G.V.)
Sur la route de la lavande, du côté de la Garde-Adhémar, les Granges-Gontardes, Grignan. (Photos G.V.)
Sur la route de la lavande, du côté de la Garde-Adhémar, les Granges-Gontardes, Grignan. (Photos G.V.)
Sur la route de la lavande, du côté de la Garde-Adhémar, les Granges-Gontardes, Grignan. (Photos G.V.)
Sur la route de la lavande, du côté de la Garde-Adhémar, les Granges-Gontardes, Grignan. (Photos G.V.)
Sur la route de la lavande, du côté de la Garde-Adhémar, les Granges-Gontardes, Grignan. (Photos G.V.)
Sur la route de la lavande, du côté de la Garde-Adhémar, les Granges-Gontardes, Grignan. (Photos G.V.)
Sur la route de la lavande, du côté de la Garde-Adhémar, les Granges-Gontardes, Grignan. (Photos G.V.)
Sur la route de la lavande, du côté de la Garde-Adhémar, les Granges-Gontardes, Grignan. (Photos G.V.)

Sur la route de la lavande, du côté de la Garde-Adhémar, les Granges-Gontardes, Grignan. (Photos G.V.)

Pour en savoir plus :

- Sur la route de la lavande c’est par ici > www.ladrometourisme.com/fr/sejours-lavande-drome.html

- Mais aussi par là > www.grande-traversee-alpes.com/fr/routes-de-la-lavande/itineraire-lavande

- Sur le village de Ferrassières, capitale de la lavande fine, et qui organise chaque année début juillet la fête de la lavande > www.montbrunlesbainsofficedutourisme.fr/plateau-d-albion/3-village-ferrassieres

- Sur les producteurs de lavande en Drôme Provençale > www.dromeprovencale.fr/decouvrir/lavande

- Et enfin, sur un lieu intéressant que j’ai découvert il y a peu, la Distillerie Bleu Provence, à Nyons. Avec un musée retraçant l’histoire de la lavande, les techniques de culture et de distillation, et ses différents usages. Et également une belle boutique avec une cinquantaine d’huiles essentielles biologiques et des cosmétiques naturels à base de lavande bien sûr, mais pas que ! > www.distillerie-bleu-provence.com

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article