Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Du côté de ma Drôme

Cinq sourires vers le Cambodge

Cinq sourires vers le Cambodge

Elles s’appellent Fanny, Julie, Charlotte, Solène et Laetitia. Elles ont entre 20 et 24 ans. Elles sont toutes en deuxième année à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) de Montélimar. J’ai découvert par l’intermédiaire d’une amie commune leur page Facebook, et rien que le titre m’a donné envie d’en savoir plus : « Cinq étudiantes infirmières au pays du sourire ». Tout un programme.

Un programme qui les conduira le 22  mai prochain en direction du Cambodge. «  Nous avions la possibilité de partir en stage humanitaire à l’étranger par l’intermédiaire de l’école. Nous voulions totalement changer de culture. Nous envisagions d’abord la Thaïlande, mais finalement il y avait des disponibilités au Cambodge. Nous n’avons pas hésité. Leur culture, leur façon de penser, de vivre… nous avons hâte de découvrir tout cela ! » expliquent-elles à tour de rôle.

Ce matin-là, je les retrouve autour d’un café à Montélimar sous une pluie battante. Un avant-goût de ce qui les attend niveau climat se dit-on, vue qu’elles y seront pendant la période des pluies !

Elles partent à cinq, parce que pour chacune, ce sera leur premier grand voyage. Alors, en petit groupe et entre amies, c’est plus rassurant. Elles se rendront pendant un mois à l’hôpital de Phnom Penh, la capitale du Cambodge. Il y a aura la barrière de la langue, la différence de culture, mais aussi les conditions de travail. « Je pense que cette expérience va nous faire relativiser beaucoup de choses » poursuit Solène, « Cela va nous faire changer professionnellement et personnellement. Nous allons apporter nos méthodes de travail, mais surtout nous allons devoir travailler avec les moyens de là-bas ».

Leur voyage est organisé par l’intermédiaire de l’association GlobAlong, qui organise des séjours humanitaires. Sur place, elles seront logées dans une grande maison avec d’autres étudiants et un traducteur. « Nous sommes impatientes mais aussi conscientes que cela va être difficile car ils sont dans la pauvreté. Mais c’est une expérience que l’on ne va vivre qu’une fois ».

Pour financer leur voyage, les cinq infirmières étudiantes ont mis en place une cagnotte via un site de financement participatif. Pour les aider dans leur budget initial, mais aussi pour leur permettre d’accomplir quelques actions, comme apporter des habits aux enfants de l’hôpital où elles vont travailler. Et où il existe un service destiné aux enfants atteints de tuberculose ou du VIH. C’est vers eux avant tout qu’elles voudraient se tourner.

Elles ont donc pensé plusieurs autres initiatives pour ramener des fonds : organiser une tombola, faire les paquets cadeaux dans les magasins pour Noël etc. Tout cela porté par « l’envie d’agir et de consacrer du temps sur place aux Cambodgiens aux sourires légendaires » écrivent-elles sur la page de leur financement participatif. « Le sourire fait partie de la communication non verbale et malgré leur pauvreté, les Cambodgiens ont toujours le sourire aux lèvres ».

Un sourire qu’elles ont vraiment envie de partager et de découvrir, en dormant de temps en temps chez l’habitant, ou en partant à la découverte de la campagne cambodgienne.

En attendant, le sourire, ce sont elles qui l’ont quand elles évoquent ce beau voyage à venir et les temples qu’elles veulent absolument découvrir. Et moi j’ai déjà pris rendez-vous à leur retour, le 24 juin, pour qu’elles me racontent cette belle expérience.

G.V.

Image paradisiaque du Cambodge sur la page Facebook des étudiantes. Suivie de la carte du pays et du circuit des temples. Et enfin une vue Phnom Penh, la capitale, où elles vont aller travailler.
Image paradisiaque du Cambodge sur la page Facebook des étudiantes. Suivie de la carte du pays et du circuit des temples. Et enfin une vue Phnom Penh, la capitale, où elles vont aller travailler.Image paradisiaque du Cambodge sur la page Facebook des étudiantes. Suivie de la carte du pays et du circuit des temples. Et enfin une vue Phnom Penh, la capitale, où elles vont aller travailler.

Image paradisiaque du Cambodge sur la page Facebook des étudiantes. Suivie de la carte du pays et du circuit des temples. Et enfin une vue Phnom Penh, la capitale, où elles vont aller travailler.

Cinq sourires vers le Cambodge

*** 

Pour en savoir plus :

- Qui sont-elle? Fanny Vizcaino, 24 ans, de Montélimar ; Julie Canguilhem, 20 ans, de Narbonne ; Charlotte Michel, 22 ans, d'Aubenas ; Solène Goglia, 20 ans, de l'Isle-sur-la Sorgue ; et Laetitia Martial, 20 ans, de Montpellier. 

- Pour les soutenir et participer à leur cagnotte > https://www.leetchi.com/c/projets-de-fanny-julie-solene-laeticia-charlotte

- Sur l'association GlobAlong, qui organise des voyages humanitaires > http://www.globalong.com/

Et pour suivre leur voyage, une page Facebook a été créée "Cinq étudiantes infirmières au pays du sourire" > https://www.facebook.com/5-%C3%A9tudiantes-infirmi%C3%A8res-au-pays-du-sourire-1311908585486360/

Elles y raconteront leur arrivée, leurs rencontres, leurs découvertes au jour le jour.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Caroline 26/10/2017 16:01

Bravo pour ce que vous faite. Pourrez je en savoir plus sur l'organisation Globalong. Merci

Du côté de ma Drôme 26/10/2017 16:06

Bonjour, vous avez le lien vers le site de GlobAlong à la fin de l'article, dans la rubrique "Pour en savoir plus". Bonne journée et merci pour votre message.

Raphaëlle 18/10/2017 12:42

Nous sommes étudiantes infirmière également et somme partis au Cambodge en stage avec Globalong. c'est en lisant votre article que nous nous sommes décider sur cet organisme et voulions juste vous dire merci. Nous organisons une expo a Bruxelles en 2018 et un compte rendu sur notre experience et vous étés grandement inviter a y participer si vous le souhaiter.

Du côté de ma Drôme 18/10/2017 13:23

Bonjour et merci pour ce gentil message! Je suis très contente si mes articles peuvent faire naître des projets tels que le vôtre! Bruxelles en 2018? Pourquoi pas! N'hésitez pas à me tenir informée des dates de votre exposition. Amitiés de la Drôme et bravo pour votre investissement.